Liens d'accessibilité

RDC : remous dans les provinces au sujet du redécoupage terriorial


Dans la Province orientale, un groupe de députés provinciaux a déjà annoncé que cinq districts seront élevés au niveau de provinces.

La question du redécoupage des provinces de la RDC suscite un vif débat dans le pays. Les sénateurs de la province de l’Equateur demandent l’application immédiate du nouveau découpage prévu par la constitution de la RDC, soit la création de cinq nouvelles entités provinciales.

Dans la Province orientale, un groupe de députés provinciaux a déjà annoncé que cinq districts seront élevés au niveau de provinces. Toutes ces actions s’appuient sur une disposition constitutionnelle qui prévoyait la création de 26 nouvelles provinces au 14 mai de cette année. Mais comme rien n’a été fait par le gouvernement central faute de moyens financiers, ces nouvelles provinces n’auront qu’une existence virtuelle.

Un débat a été ouvert la semaine dernière à l’Assemblée nationale de Kinshasa pour amender cette clause de la Constitution et établir un nouveau chronogramme pour la création des nouvelles provinces.

« Nous sommes tous d’accord que notre pays est très, très vaste, qu’il y a des provinces très vastes, notamment la province orientale, qui a, à peu près, la même superficie que la France, donc, il faut la découper dans des provinces qui auront des dimensions facilement administrables », explique Tshibangu Kalala, député indépendant du Kasaï oriental à l’Assemblée nationale de la RDC, à Kinshasa.

XS
SM
MD
LG