Liens d'accessibilité

Les manifestations politiques interdites à Kinshasa


Protection policière au bureau d'inscription à Kinshasa

Protection policière au bureau d'inscription à Kinshasa

Cette mesure viserait à calmer les esprits tandis que se poursuivent les opérations de dépôt de candidature aux prochaines élections.

Les manifestations politiques sont interdites à Kinshasa jusqu’à dimanche. La décision a été prise par le gouverneur de la capitale congolaise dans l’espoir de calmer la situation après des heurts entre militants de l’opposition et de la majorité présidentielle.

La période concernée sera « exclusivement consacrée aux opérations de dépôt des candidatures » pour l'élection présidentielle et les législatives prévues le 28 novembre, précise le communiqué du gouverneur André Kimbuta.

Mardi, la police avait ouvert le feu sur une manifestation de l’UDPS à Kinshasa. Les opposants protestaient contre l’incendie du siège du parti d'Etienne Tshisekedi et l’attaque contre une télévision privée. Etienne Tshisekedi, l’opposant historique, a formellement déposé lundi son dossier de candidature à la présidentielle du 28 novembre.

XS
SM
MD
LG