Liens d'accessibilité

RDC: il n'y aura pas de violences postélectorales, prédit Thsisekedi


Etienne Tshisekedi votant à Kinshasa

Etienne Tshisekedi votant à Kinshasa

Le leader de l’opposition congolaise se dit prêt à accepter les résultats des urnes. Il se dit également persuadé d'émerger vainqueur de la présidentielle.

Au lendemain du scrutin présidentiel et législatif en RDC, Etienne Tshisekedi assure qu'il y aura pas de violences postélectorales. Le leader de l'opposition congolaise l'a dit mercredi après-midi, dans une interview exclusive accordée à notre correspondant Alex Kathy Katayi. Le leader de l’opposition congolaise se dit prêt à accepter les résultats des urnes. Selon Tshisekedi, tout le monde acceptera les résultats, y compris le président Joseph Kabila. "Il y aura un calme absolu", a-t-il prédit. Il se dit également persuadé d'émerger vainqueur de la présidentielle; une victoire qui sera "l'aboutissement" de son combat de plus de 30 ans, a-t-il dit.

Des agents électoraux à l'oeuvre dans la commune de Bandal, à Kinshasa

Des agents électoraux à l'oeuvre dans la commune de Bandal, à Kinshasa


Selon Tshisekedi, tout le monde acceptera les résultats, y compris le président Joseph Kabila. "Il y aura un calme absolu", a-t-il prédit.

Le président de l'UDPS a exprimé son indignation au sujet de l’interprétation faite par certains médias de ses propos. "Quand un peuple doit se dégager de sa peur pour assurer sa légitime défense, vous appelez cela violence", a-t-il déclaré, accusant les médias de n'avoir pas commenté la mort d'une dizaine de ses militants dans des incidents avant les élections du 28 novembre.

Pour ce qui est d'une éventuelle collaboration avec les autres leaders de l'opposition après les élections, Etienne Tshisekedi a dit que cela se fera sur la base du poids politique de chacun.

XS
SM
MD
LG