Liens d'accessibilité

RDC : une vingtaine de partis d’opposition réclament la mise en accusation du président Kabila


Le président Joseph Kabila (Archives)

Le président Joseph Kabila (Archives)

Selon eux, il serait coupable de complicité avec le Rwanda pour déstabiliser l’est du pays.

En République démocratique du Congo, une vingtaine de partis d’opposition accusent le président Joseph Kabila de complicité avec le Rwanda dans la déstabilisation de l’est du pays. Ils souhaitent que le parlement congolais entame la procédure de mise en accusation dès la rentrée parlementaire.

Selon Serge Mayamba, député de l’UDPS, « en sa qualité de président de la République ayant notamment le pouvoir d’engager l’armée, il a posé des actes qui, du point de vue de l’opposition, sont constitutifs de haute trahison ».
XS
SM
MD
LG