Liens d'accessibilité

En RDC, le président Joseph Kabila a nommé son ancien ministre des finances, Augustin Matata Mponyo, au poste de Premier ministre. Cette nomination intervient un mois après la démission du précédent gouvernement, et cinq mois après la victoire controversée de M. Kabila à l’élection présidentielle de novembre, critiquée par les observateurs internationaux à cause de nombreuses irrégularités.

Notre confrère Mike Mukebayi du journal independent de Kinshasa, Congo News, souligne que le nouveau PM a une solide réputation de « bosseur compétent », et qu’il a évité d’être éclaboussé par les scandales financiers ou corruptions, pendant qu’il s’occupait ces dix dernières années de l’aide extérieure.

L'UDPS d'Etienne Tshisekedi ne reconnaît pas l'élection de Kabila

L'UDPS d'Etienne Tshisekedi ne reconnaît pas l'élection de Kabila

Il faut dire aussi que les commentaires sur les sites Web congolais ont été généralement favorables à M. Mponyo. On peut y lire, par exemple, qu’il a été le seul ministre, dans le précédent gouvernement, à insister sur un examen d’entrée pour toute nouvelle recrue de son ministère. Mais d’aucuns se plaignent, disant qu’il n’a été choisi que parce que sa province a voté à une majorité écrasante pour le président Kabila, tandis que d’autres soulignent qu’il ne pourra rien faire contre cette « corruption » bien ancrée dans les mentalités au Congo.

Autre reaction, celle du député José Makila, président de l’Alliance des travaillistes congolais pour le développement, l’ATD.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG