Liens d'accessibilité

RDC : Un chef de milice dans le collimateur de l’ONU


RDC : Un chef de milice dans le collimateur de l’ONU

RDC : Un chef de milice dans le collimateur de l’ONU

La liste des personnes accusées d’abus de droits humains et passibles de sanctions de l’ONU s’est allongée mardi avec l’addition d’un chef de milice congolais qui était aussi candidat aux législatives du 28 novembre.

Les missions permanentes auprès de l’ONU de la France, de la Grande-Bretagne et des États-Unis ont annoncé que le nom de Ntabo Ntaberi Sheka a été placé sur une liste de citoyens sujets à une interdiction de voyage à travers le monde et un gel de leurs avoirs.

Sheka est le chef des Mai-Mai Sheka, un groupe armé opérant dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Ce groupe est accusé d’occuper des mines dans la région, de recruter des enfants-soldats et de bloquer les efforts visant à désarmer et démobiliser les multiples milices de la zone.

D’après un récent rapport du Bureau conjoint de l’ONU pour les droits de l’Homme, Sheka a ordonné et participé à la planification d’attaques contre des villages dans la province du Nord-Kivu, en août 2010. De telles attaques, lancées par une coalition de groupes armés, avaient pour but de punir les riverains pour leur collaboration avec les forces gouvernementales. Près de 1 000 maisons et boutiques avaient été pillées et environ 400 habitants violés, selon le rapport.

XS
SM
MD
LG