Liens d'accessibilité

RDC : l'opposition rejette les résultats des législatives


Des partisans d'Etienne Tshisekedi devant le bureau du parti à Goma

Des partisans d'Etienne Tshisekedi devant le bureau du parti à Goma

Un leader pro-Tshisekedi a déclaré à la VOA qu'aucun élu de l'opposition qui milite pour le changement ne siègera au nouveau parlement

En République démocratique du Congo, La Commission électorale nationale indépendante a publié la majorité des résultats des législatives du 28 novembre 2011.

Le parti au pouvoir perd 40% de ses sièges au Parlement. Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie de Joseph Kabila est, en effet, passé de 111 sièges au sein du dernier parlement à 63.

La coalition soutenant le président Kabila conserve, quand même, une majorité de 260 sièges sur 500 au parlement national.

Siège de la CENI à Kinshasa (photo du 7 novembre 2011)

Siège de la CENI à Kinshasa (photo du 7 novembre 2011)

L'Union pour la démocratie et le progrès social d'Etienne Tshisekedi, principal opposant du pouvoir, arrive en deuxième position avec 41 élus. 17 sièges restent à pourvoir.

Les résultats ont été rejetés par l'opposition, comme nous l'indique Eugène Diomai Djongala, élu à l'assemblée pour la région de Kinshasa, et président de la plateforme pro-Tshisekedi Union sacrée pour l'alternance en RD Congo.

XS
SM
MD
LG