Liens d'accessibilité

Goma, RDC : la société civile condamne toute exaction contre les Tutsis


Julien Paluku, le gouverneur du Nord-Kivu, s'entretient avec la presse (archives)

Julien Paluku, le gouverneur du Nord-Kivu, s'entretient avec la presse (archives)

Son président Thomas d'Aquin Mwiti dément avoir été l'instigateur des récentes manifestations dans la zone...

Notre correspondant à Goma, Primo Pascal Rudahigwa, nous signale que les activités ont été paralysées lundi sur une partie de la ville de Goma. Les conducteurs des motos communément appelés ''Motarsè'' ont envahi la route principale ainsi que la grande et la petite barrière entre le Rwanda et la RDC pour chasser, dit-il, les Rwandais. Selon les manifestants, le Rwanda serait à la base de la détérioration de la sécurité dans l'Est de la RDC, surtout avec son appui aux mutins du M23.

Quelques Tutsis qui circulaient dans les rues ont été malmenés, et escortés jusqu'à la frontière pour rentrer chez eux. Malheureusement, dit encore Primo, certains Tutsi congolais faisaient partie de ce groupe. La Police est intervenue, non pas pour disperser la manifestation, mais plutôt pour récupérer les Tutsi malmenés et les déposer à la douane.

Notre correspondant nous signale aussi que certaines sources accusent la société civile de Goma de téléguider cette manifestation avec la complicité du Gouverneur de Province. On rappelle, en effet, que le président de la coordination de la société civile du Nord-Kivu, Thomas d’Aquin Mwiti, avait dit dans un point de presse tenu à Goma samedi dernier qu'il allait sensibiliser la population pour qu’elle se prenne en charge, en rapport avec la guerre qui secoue encore l'Est de la RDC.

Cependant, dans un entretien avec la Voix de l’Amérique, le président de la coordination de la société civile du Nord-Kivu a spécifiquement condamné les actes perpétrés contre les Tutsis de la région.

XS
SM
MD
LG