Liens d'accessibilité

RDC : la CENI se dit prête pour le 28 novembre, mais quelques défis subsistent


Des agents électoraux chargeant un avion à Lubumbashi

Des agents électoraux chargeant un avion à Lubumbashi

Le vice-président de la CENI dit que toutes listes électorales ont été envoyées dans les tous les territoires, mais concède que certains électeurs auront probablement du mal à identifier leur bureau de vote.

Tout est fin prêt pour les élections présidentielles et législatives de lundi en RDC, assure Jacques Djoli Eseng Ekeli, vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il a fait savoir à la Voix de l’Amérique que le matériel électoral est en place dans les centres électoraux en province, et que les bulletins de vote seront acheminés par hélicoptère vers les coins les plus reculés.

« Nous croyons pouvoir être totalement prêts pour le 28, nous continuons à travailler pour un service électoral de qualité ; dans les 48 heures, il faut atteindre tous les centre de vote et tous les bureaux de vote », a expliqué le vice-président de la CENI dans une interview accordée à l’envoyé spécial de la VOA, Nicolas Pinault. Pour éviter toute possibilité de fraude, a-t-il ajouté, les représentants des partis recevront chacun un document indiquant les décomptes de voix, avant acheminement vers Kinshasa.

Maria Nedelcheva, chef de la mission d'observation de l'Union européenne

Maria Nedelcheva, chef de la mission d'observation de l'Union européenne

Bien que le matériel électoral soit maintenant disponible dans les centres de déploiement en province, son acheminement vers les plus de 63 000 bureaux de vote du pays constitue un défi de taille. « Nous savons que 100% du matériel est distribué jusqu’aux chefs-lieux des territoires, mais des chefs-lieux jusqu’aux centres de vote, il reste encore un défi qui n’est pas moindre à relever », explique la chef de la mission d’observation de l’Union européenne, Mme Maria Nedelcheva.

Le vice-président de la CENI dit que toutes listes électorales ont été envoyées dans les tous les territoires, mais concède que certains électeurs auront probablement du mal à identifier leur bureau de vote. Il a expliqué que les cartes d’électeur comportent des informations permettant aux Congolais de contacter les services compétents afin d’être orientés.

Pour ce qui est de la formation des membres des bureaux de vote, elle s’est achevée vendredi. Ces volontaires devront maintenant rejoindre leurs postes.

Pendant ce temps, Kinshasa, la capitale, se prépare à vivre, samedi, les derniers grands meetings du président Joseph Kabila et de son principal adversaire, Etienne Tshisekedi.

XS
SM
MD
LG