Liens d'accessibilité

RDC – La CENI publie les premiers résultats


Siège de la CENI à Kinshasa, le 7 novembre 2001

Siège de la CENI à Kinshasa, le 7 novembre 2001

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RDC a publié, vendredi, les premiers résultats de la présidentielle du 28 novembre 2011. Après dépouillement de 15,26% des suffrages, le président sortant Joseph Kabila devance son principal rival Etienne Tshisekedi par plus d’un demi-million de voix.

Selon notre correspondant sur place, la CENI a crédité M. Kabila de plus de 1,5 millions de voix, contre 996 000 voix pour Tshisekedi.

L'opposant historique Etienne Tshisekedi (Bukavu, novembre 2011)

L'opposant historique Etienne Tshisekedi (Bukavu, novembre 2011)

Le président sortant Joseph Kabila fait face à 10 challengers dont trois ont réclamé l’annulation du scrutin. Cependant, M. Tshisekedi et Vital Kamerhe de l’UNC (Union pour la nation congolaise), deux des principaux leaders de l’opposition, ont décidé d’accepter la poursuite du processus, tout en se disant convaincus que le président Kabila ne sera pas réélu.

Vital Kamerhe, selon le site officiel de l’UNC, avait invité la CENI à publier progressivement les résultats du scrutin pour « dissiper les suspicions et créer un climat apaisé avant leur publication ».

Affiche de Vital Kamerhe à Goma, RDC (novembre 2011)

Affiche de Vital Kamerhe à Goma, RDC (novembre 2011)

Par ailleurs, nous devons signaler qu’une formulation malencontreuse donnant l’impression d’une probable réélection de M. Kabila, avant même publication de tout résultat officiel, s’est glissée dans les bulletins d’information de la VOA vendredi matin. Nous tenons à nous excuser de cette erreur.

Pendant ce temps, le ministre congolais de la sécurité, Adolphe Lumanu, a déclaré que ses troupes sont prêtes à toute éventualité, en cas de contestation des résultats de la présidentielle et des législatives du 28 novembre.

L’ONU a lancé un appel au calme jeudi, après les rapports préliminaires d’observateurs internationaux et régionaux faisant état de violences et de nombreuses irrégularités.

Selon l’ONG de défense des droits humains Human-Rights Watch, on a dénombré au moins 18 morts, tous des civils, et 100 blessés graves, dans les jours qui ont précédé le vote en RDC.

XS
SM
MD
LG