Liens d'accessibilité

L'Archevêque de Kinshasa dénonce les résultats des élections en RDC


Un partisan de l'opposition sous le contrôle de la police à Kinshasa, le 8 décembre 2011

Un partisan de l'opposition sous le contrôle de la police à Kinshasa, le 8 décembre 2011

Le Cardinal Laurent Monsengwo déclare que la CENI a fourni des chiffres qui ne sont conformes ni à la vérité ni à la justice.

L'archevêque de Kinshasa a déclaré lundi que les résultats de la présidentielle en RD Congo, qui ont donné la victoire à Joseph Kabila, ne sont "conformes ni à la vérité ni à la justice".

Dans un entretien avec le Service francophone de la Voix de l'Amérique, le cardinal Laurent Monsengwo a réitéré les propos tenus dans la capitale congolaise plus tôt dans la journée du lundi, à savoir que les résultats proclamés par la Céni (Commission électorale nationale indépendante) le 9 décembre ne reflètent pas la volonté populaire.

La Céni a annoncé la réélection du président Joseph Kabila face à l'opposant Etienne Tshisekedi qui a rejeté ce résultat et s'est autoproclamé "président élu".

Des partisans de Joseph Kabila célèbrent sa victoire à Kinshasa le 9 décembre 2011

Des partisans de Joseph Kabila célèbrent sa victoire à Kinshasa le 9 décembre 2011

Le cardinal soutient que "tout le processus" n'est pas crédible, comme le suggère, d'ailleurs, le rapport de la mission d'observation du Centre Carter. Par conséquent, les résultats, non plus, ne sont pas crédibles, selon l'archevêque. Il exhorte les parties lésées à porter plainte par-devant l'autorité compétente.

"Le peuple ne veut pas la guerre; le peuple veut la vérité!" C'est ce qu' a déclaré le cardinal Monsengwo, dans cet entretien.

Ce même lundi, le président sortant Joseph Kabila a donné une conférence de presse où il admis que des "erreurs" ont été commises, mais que celles-ci n'invalident pas sa réélection.


XS
SM
MD
LG