Liens d'accessibilité

Le militant des droits de l’homme Sylvestre Bwira porté disparu en RDC


Patrouille des FARDC au Kivu

Patrouille des FARDC au Kivu

Sylvestre Bwira, président de la Société civile du territoire de Masisi, dans le Nord-Kivu, a été « enlevé mardi à 14h par des hommes en uniforme sur la route » reliant Goma, la capitale du Nord-Kivu, à Sake, a déclaré le président par intérim de la Société civile du Nord-Kivu, Thomas d’Acquin Muiti.

Sa disparition intervient au moment où une ONG s’apprêtait à l’exfiltrer. Cette ONG est la SOPROP, Solidarité pour la promotion sociale et la Paix.

Sylvestre Bwira et des leaders de 50 autres organisations de la société civile ont adressé une lettre au président Joseph Kabila « pour lui demander de délocaliser les militaires du CNDP, le mouvement de Laurent Nkunda, parce que, selon eux, ces militaires seraient responsables des exactions, de massacres, de viols qui se passent dans cette région », a expliqué Didier Kamundu Batundi, secrétaire général de la SOPROP.

Selon M. Batundi, Sylvestre Bwira a, de ce fait, reçu des menaces « de personnes non identifiées. » Il a été enlevé alors qu’il rentrait d’un rendez-vous visant à organiser son évacuation vers Kinshasa par la Mission de l’ONU (MONUSCO), a expliqué le secrétaire général de la SOPROP

XS
SM
MD
LG