Liens d'accessibilité

Donald Trump remporte le caucus républicain du Nevada


Republican presidential candidate Donald Trump gives thumbs up as he visits a caucus site Tuesday, Feb. 23, 2016.

Republican presidential candidate Donald Trump gives thumbs up as he visits a caucus site Tuesday, Feb. 23, 2016.

Le milliardaire américain Donald Trump a remporté le caucus républicain du Nevada avec une large avance sur ses rivaux Marco Rubio et Ted Cruz, annonçaient mardi les télévisions américaines à la clôture du scrutin.

Fox News, CNN et MSNBC donnaient Donald Trump à 42% des votes des sympathisants républicains, soit sa troisième victoire de suite après la Caroline du Sud et le New Hampshire.

Le résultat était serré pour la deuxième place. CNN, Fox News et MSNBC donnaient Marco Rubio second à 25% et Ted Cruz autour de 21%.

Fox News jugeait toutefois que le scrutin était encore "trop serré" pour dire avec certitude qui des deux rivaux s'était arrogé la deuxième place du podium.

Les deux autres candidats républicains encore en lice pour la primaire du "Grand Old Party" (GOP), Ben Carson et John Kasich, étaient largement distancés, donnés respectivement à 8% et 4% des votes sur Fox News et MSNBC.

Le scrutin organisé sous forme de caucus, des réunions publiques alliant débats et votes, devait permettre de désigner 30 délégués pour l'investiture républicaine.

Il a duré quatre heures, organisé dans des écoles, salles communales, lieux de cultes, et s'est terminé à 21H00 (05H00 GMT).

Les télévisions montraient le quartier général de Donald Trump à Las Vegas, avec ses sympathisants criant de joie au moment où les premiers résultats sont sortis.

La victoire de l'homme d'affaire et ex-star de téléréalité était largement attendue et les experts soulignaient que l'enjeu de la soirée était de voir qui de Cruz ou Rubio décrocherait la deuxième place du podium.

"Les Républicains veulent que Cruz sorte de la course parce qu'ils veulent Rubio face à Trump", assurait Dan Lee, professeur de sciences politiques à l'Université du Nevada, interrogé par l'AFP.

Selon lui, beaucoup de tenants de l'"establishment" du "Grand Old Party" (GOP) républicain préfèreraient voir Rubio défendre leurs couleurs plutôt que Trump le franc-tireur aux déclarations polémiques.

Le Nevada est considéré comme un Etat-clé car susceptible de verser dans un camp ou l'autre, sachant que son gouvernement est dominé par les Républicains mais qu'il y a plus d'électeurs démocrates.

Le parti républicain a signalé pendant le scrutin de mardi, le quatrième de cette campagne et le premier à l'ouest du pays, que la participation semblait plus importante qu'en 2012.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG