Liens d'accessibilité

Donald Trump réaffirme que sa fortune dépasse 10 milliards de dollars


Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump tient un dicsours lors de sa campagne à South Bend, Indiana, 2 mai 2016.

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump tient un dicsours lors de sa campagne à South Bend, Indiana, 2 mai 2016.

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a de nouveau affirmé, dans un communiqué, que sa fortune dépassait les 10 milliards de dollars, un montant plus de deux fois supérieur aux estimations indépendantes.

Le milliardaire a déclaré avoir déposé auprès de la commission électorale fédérale (FEC) sa déclaration financière personnelle, un document que les candidats aux élections fédérales doivent remplir afin d'énumérer les sociétés dans lesquelles ils ont des mandats ou des intérêts, ainsi que leurs actifs et leurs dettes. Les montants exacts n'apparaissent pas, seulement des fourchettes pour la plupart des catégories, ce qui rend impossible toute estimation indépendante de la fortune nette du candidat.

"J'ai déposé ma déclaration financière personnelle (PFD), et je suis fier que ce soit la plus grande de l'histoire de la FEC", a déclaré Donald Trump dans un communiqué, en notant qu'il n'avait pas demandé de prolongation du délai de remise, contrairement à Bernie Sanders. "C'est la différence entre un homme d'affaires et les politiciens ineptes et adeptes du bla-bla".

En juillet dernier, Donald Trump avait déposé une déclaration énumérant plus de 500 sociétés et déclaré des revenus de 362 millions de dollars en 2014 (hors dividendes, intérêts, royalties, loyers, plus-values).

Il rapporte cette fois 557 millions de revenus, sans confirmer que cela couvrait la période 2015. Le document, pas encore disponible publiquement, fait selon lui 104 pages.

"Le patrimoine net de M. Trump a augmenté depuis sa dernière déclaration en juillet 2015. A ce jour, le patrimoine net de M. Trump dépasse 10 milliards de dollars", a écrit son équipe dans un communiqué.

Ce document n'est pas la déclaration de revenus que les candidats à la présidentielle rendent traditionnellement publique de leur propre gré. Donald Trump se refuse à publier ses déclarations d'impôts jusqu'à ce que les contrôles fiscaux dont il est la cible soient terminés, ce qui lui vaut d'être vivement critiqué à la fois par les démocrates et des personnalités républicaines, comme Mitt Romney, qui affirme qu'il a quelque chose à cacher.

Selon l'estimation de Forbes mardi, la fortune de Donald Trump serait de 4,5 milliards de dollars.

Pour leur part, Bill et Hillary Clinton ont publié leur déclaration financière, révélant mardi soir qu'ils avaient à eux deux amassé 6,75 millions de dollars en donnant des conférences rémunérées, selon les médias américains.

Hillary Clinton, qui devrait représenter le Parti démocrate lors de l'élection présidentielle, a fait l'objet de vives critiques pour les importants cachets touchés en donnant des conférences pour de grandes banques et des sociétés d'investissement depuis qu'elle a quitté le Département d'Etat.

Selon des documents de campagne cités par ABC News, Hillary Clinton a donné l'an dernier six conférences pour une rémunération totale de 1,475 million de dollars, tandis que son mari a gagné de son côté 5,25 millions de dollars en donnant 22 conférences.

Hillary Clinton n'a plus donné de conférences rémunérées depuis qu'elle a lancé sa campagne pour l'investiture démocrate à la présidentielle en avril l'an dernier.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG