Liens d'accessibilité

Donald Trump: "le Mexique paiera le mur, à 100%"


 Donald Trump et Enrique Peña Nieto, Mexico, Mexique, le 31 août 2016.
(REUTERS/Henry Romero )

Donald Trump et Enrique Peña Nieto, Mexico, Mexique, le 31 août 2016. (REUTERS/Henry Romero )

Donald Trump a assuré mercredi que le Mexique financerait la construction d'un mur à la frontière avec les Etats-Unis, contredisant le président mexicain quelques heures après l'avoir rencontré à Mexico.

"Le Mexique paiera pour le mur, croyez-moi, à 100%. Ils ne le savent pas encore, mais ils paieront pour le mur", a déclaré Donald Trump lors d'un grand meeting consacré à l'immigration clandestine à Phoenix, dans l'Arizona.

La question du financement de ce mur, promesse de campagne de Donald Trump, est la pomme de discorde entre le Mexique et le candidat républicain à la Maison Blanche.

"Au début de la conversation avec Donald Trump, j'ai clairement indiqué que le Mexique ne paierait pas le mur", a écrit sur Twitter Enrique Peña Nieto peu de temps après avoir accueilli Donald Trump.

Mais durant la brève conférence de presse conjointe des deux hommes, à Mexico, Donald Trump avait assuré à la presse que le sujet n'avait pas été discuté.

Le candidat déroulait mercredi soir ses propositions sur l'immigration, lors d'un discours très virulent contre les clandestins, qu'il accuse de prendre les emplois des Américains les plus vulnérables et, pour certains, d'être des criminels violents.

Il s'est engagé à expulser dès son premier jour à la Maison Blanche environ deux millions de sans-papiers "criminels".

"Dès le premier jour, dès la première heure, ces gens s'en iront!" a-t-il déclaré.

Le républicain s'est également engagé à annuler tous les décrets ayant accordé une régularisation temporaire à certains sans-papiers.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG