Liens d'accessibilité

Donald Trump: "J'ai hérité d'une situation chaotique"


Le président Donald Trump lors d’un point de presse à la Maison Blanche, Washington 16 février 2017.

Donald Trump a affirmé jeudi avoir "hérité d'une situation chaotique" aux Etats-unis et dans le monde, défendant le bilan de son premier mois de présidence.

"Pour être honnête, j'ai hérité d'une situation chaotique. C'est la pagaille", a déclaré le président américain au cours d'une longue tirade, citant les emplois qui "fuient notre pays", à "Mexico et ailleurs" et le "désastre" au Moyen-Orient, lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Trump dénonce avec virulence la "malhonnêteté" de la presse

Le président américain s'en est pris jeudi avec virulence à la "malhonnêteté" de la presse, devant les journalistes venus à sa première conférence de presse en solitaire à la Maison Blanche.

Affirmant s'adresser "directement" aux Américains, il a assuré que "beaucoup de journalistes de (son) pays ne vous diront pas la vérité". "La presse est devenue si malhonnête que si nous n'en parlons pas, nous ne rendons pas service au peuple américain". "Le niveau de malhonnêteté (des médias) est hors de contrôle", a déclaré le dirigeant républicain.

Trump promet un nouveau décret sur l'immigration "la semaine prochaine"

M. Trump a promis jeudi qu'il présenterait un nouveau décret sur l'immigration "la semaine prochaine".

"Nous sommes en train de publier un nouveau décret (pour) la semaine prochaine qui protègera entièrement notre pays", a déclaré lors d'une conférence de presse M. Trump, qui avait signé un décret le 27 janvier actuellement bloqué par la justice. Ce texte fermait temporairement les frontières des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans et aux réfugiés.

Trump a demandé au ministère de la Justice de se pencher sur "les fuites"

M. Trump a demandé au ministère de la Justice de se pencher sur "les fuites criminelles" qui ont conduit à la démission de son conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, pour des contacts inappropriés avec la Russie.

Ces fuites "sont le fait de gens dans les agences et je pense que vous verrez que cela va cesser parce que maintenant nos gens sont en place", a affirmé jeudi le président américain au cours d'une conférence de presse à la Maison Blanche. Le milliardaire s'est également plaint de fuites concernant ses appels avec les dirigeants du Mexique et de l'Australie sur des appareils sécurisés.

XS
SM
MD
LG