Liens d'accessibilité

Trump sur les résultats de la présidentielle : il promet le suspense jusqu'au bout

  • Timothée Donangmaye

Le candidat républicain Donald Trump, lors du débat de mercredi, face à Hillary Clinton à Las Vegas, le 19 octobre 2016.

Le candidat républicain Donald Trump, lors du débat de mercredi, face à Hillary Clinton à Las Vegas, le 19 octobre 2016.

"Je verrai à ce moment-là. Je ne vois rien pour le moment, et je verrai à ce moment. Ce que j’ai vu est tellement mauvais. Tout d’abord, les médias sont si malhonnêtes et si corrompus », a déclaré le candidat républicain.

La surprise du troisième et dernier débat, à Las Vegas, dans le Nevada, entre le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton aura été, sans doute, le refus de M. Trump de s'engager à accepter les résultats du scrutin du 8 novembre.

A la question du modérateur du débat, le journaliste Chris Wallace, de savoir s’il pouvait s’engager à reconnaitre les résultats de la présidentielle de novembre, Donald Trump a adopté une position contraire à celle de son colistier, Mike Pence. "Je verrai à ce moment-là.

Je ne vois rien pour le moment, et je verrai à ce moment. Ce que j’ai vu est tellement mauvais. Tout d’abord, les médias sont si malhonnêtes et si corrompus », a déclaré Donald Trump, ajoutant qu’il compte maintenir « le suspense » d’ici là.

En réaction, Hillary Clinton l’a accusé de remettre en cause et de dénigrer le système démocratique américain en place depuis 240 ans.

La réforme de l'immigration

Le débat a démarré par une question sur le rôle de la Cour suprême dans la vie nationale et le profil des juges que chacun des deux candidats nommerait à cette instance judiciaire.

Tous deux ont réitéré les positions traditionnelles démocrates et républicaines sur cette question avant d’aborder un sujet vivement controversé, l’immigration. Donald Trump a attaqué la position de son adversaire et réaffirmé son intention d’ériger un mur le long de la frontière sud des Etats-Unis.

« Nous n’avons pas de pays si nous n’avons pas de frontière. Hillary veut accorder l’amnistie, elle veut avoir des frontières ouvertes. Comme vous le savez, plus de 16.500 garde-frontières ont appuyé ma candidature la semaine dernière…la première fois qu’ils le font pour un candidat », a déclaré le candidat républicain.

Hillary Clinton s’est engagée à proposer un plan global et réaliste de réforme de l’immigration. « Je ne veux pas déchirer les familles. Je ne veux pas envoyer les parents loin de leurs enfants. Je ne veux pas voir à l’œuvre la force d’expulsion dont Donald Trump a parlé », a-t-elle dit. « Nous avons 11 millions de sans-papier qui ont 4 millions d’enfants citoyens américains » , a-t-elle souligné.

L'économie nationale

L’économie du pays a fait l’objet d’un échange houleux entre les deux candidats. « Mon plan est basé sur la croissance de l’économie pour donner plus d’opportunités aux familles de la classe moyenne. Je peux que nous ayons le plus important programme de création d’emplois depuis la Seconde Guerre mondiale, des emplois dans les infrastructures et la manufacture de pointe », a promis la candidate démocrate Hillary Clinton.

Pour Donald Trump, il faut revoir les relations commerciales entre les Etats-Unis et leurs partenaires. « Sous mon plan, nous allons renégocier les accords commerciaux, nous aurons beaucoup de libre échange, plus que nous n’en avons maintenant, mais nous avons de d’horribles accords », a dit le candidat républicain, affirmant que les emplois américains ont été emportés par les accords signés par l’époux de Mme Clinton, le président Bill Clinton.

Au cours du débat, Donald Trump s’est défendu des accusations d’agressions sexuelles portées récemment contre lui par au moins 9 femmes, assurant qu’il n’y a rien de vrai dans ces allégations.

La politique fiscale, la situation en Irak et en Syrie, ainsi que le rôle de la Russie figuraient également parmi les sujets abordés par les deux candidats.

XS
SM
MD
LG