Liens d'accessibilité

Dix soldats maliens tués dans une attaque des djihadistes


Des combattants de l'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)

Des combattants de l'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)

Les djihadistes ont attaqué un camp de l’armée malienne dans la région de Tombouctou, dans le nord du pays.

L'attaque "terroriste" a eu lieu "aux environs de 05H30" (locales et GMT), elle "a fait dix morts dans nos rangs", a affirmé une source militaire jointe à Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

Selon un responsable de l'armée dans la capitale Bamako, les assaillants ont ciblé "une unité de la Garde nationale" basée à Gourma-Rharous. "Une dizaine de nos hommes ont été tués" par les assaillants, qui "sont des éléments jihadistes liés à Ansar Dine notamment", a-t-il ajouté.

Des renforts ont été dépêchés sur les lieux, d'après les deux sources militaires.

Un habitant de Gourma-Rharous a évoqué à l'AFP "dix morts et deux blessés légers" dans les rangs de l'armée.

"Les bandits armés sont venus un peu avant 05H30, ils ont attaqué. Ça n'a pas duré, vers 06H00 ou 06H30, c'était fini", a témoigné cet habitant sous couvert d'anonymat. "On était terrés chez nous, on a commencé à sortir de nos maisons après 07H00. On a peur", a-t-il ajouté.

Cette attaque est la deuxième plus meurtrière en un mois, après celle ayant visé le 2 juillet un contingent burkinabè de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) au sud-ouest de Tombouctou, faisant six tués dans leur rang.

L'opération avait alors été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG