Liens d'accessibilité

Sud-Soudan: la fièvre noire a déjà fait 31 morts


Le Sud-Soudan est affecté par la kala azar qui, si elle n'est pas traitée rapidement, entraîne la mort dans 100% des cas

Le Sud-Soudan est affecté par la kala azar qui, si elle n'est pas traitée rapidement, entraîne la mort dans 100% des cas

Une centaine d’autres habitants du comté d’Ayod dans l'État de Jonglei souffrent de la fièvre noire, la kala azar, une maladie tropicale transmise par des piqures d’une mouche des sables.

Au moins 31 personnes sont décédées dans le Sud-Soudan au cours des deux derniers mois des suites d’une maladie parasitaire dont l’impact a été exacerbé par les combats dans la région, ainsi que de lourdes pluies.

Une centaine d’autres habitants du comté d’Ayod dans l'État de Jonglei souffrent de la fièvre noire, la kala azar, une maladie tropicale transmise par des piqures d’une mouche des sables. Si elle n'est pas traitée rapidement, cette fièvre noire entraîne la mort dans 100% des cas. Mais la majorité des malades survivent, du moment qu’ils sont soignés dans les délais nécessaires.

Les pluies sont surabondantes cette année, ce qui entrave les déplacements. De surcroît, l’ONG Médecins sans Frontières (MSF) a suspendu ses opérations dans le Sud-Soudan à cause de l’insécurité régnante. Selon un porte-parole de MSF, plusieurs incidents en juillet ont précipité cette décision. Des hommes auraient volé à la pointe d’armes à feu des équipements et des vivres destinés aux enfants malnutris, a expliqué le porte-parole.

Au cours des 12 derniers mois, l’insécurité a nettement augmenté dans la région.

XS
SM
MD
LG