Liens d'accessibilité

Diffusion aux Etats-Unis du film, "The Interview"


Le film "The Interview", diffusé à Los Angeles en Californie (Reuters)

Le film "The Interview", diffusé à Los Angeles en Californie (Reuters)

Les réalisateurs Evan Goldberg et Seth Rogen ont assisté à la projection dans une salle comble de Los Angeles et ont remercié les spectateurs de leur soutien.

NEW YORK/LOS ANGELES (Reuters) - "The Interview", la comédie qui a valu aux studios Sony Pictures le plus grave piratage informatique jamais subi par une entreprise américaine, a fait ses débuts jeudi dans un peu plus de 300 cinémas des Etats-Unis.

Les réalisateurs Evan Goldberg et Seth Rogen ont assisté à la projection dans une salle comble de Los Angeles et ont remercié les spectateurs de leur soutien.

Cédant aux menaces des hackers qui ont revendiqué le piratage du 24 novembre, le studio hollywoodien, filiale du groupe Sony, avait dans un premier temps renoncé à la sortie du film, qui relate les aventures de deux journalistes recrutés par la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Il a suscité la colère de Pyongyang qui y a vu "un acte de guerre" et les Etats-Unis lui ont imputé le piratage.

Le revirement de Sony Pictures a été salué par Barack Obama, selon lequel le studio avait "commis une erreur" en permettant à "certains dictateurs" d'imposer la censure aux Etats-Unis.

Gérants et patrons de salles ont assuré qu'il n'y avait rien à craindre et les premières projections se sont déroulées sans incidents.

Selon Lee Peterson, gérant du Cinema Village de New York, où la première projection a eu lieu, la police de la ville avait prévu de poster des agents à l'extérieur, mais aucun n'était visible.

Le film est également disponible en téléchargement sur Google Play et YouTube Movie ou via Xbox Video ainsi que sur le site www.seetheinterview.com.

XS
SM
MD
LG