Liens d'accessibilité

Diffa : le Niger décrète l'état d’urgence


Des soldats nigériens lors de l'exercice militaire Flintlock en 2014 dans Diffa

Des soldats nigériens lors de l'exercice militaire Flintlock en 2014 dans Diffa

Le gouvernement du Niger a proclamé mardi l'état d'urgence dans la région de Diffa (sud-est), à la frontière avec le Nigeria, sous le feu du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram depuis cinq jours.

"L'état d'urgence est proclamé dans la région de Diffa pour un délai de quinze jours" à compter de mardi minuit, selon un communiqué lu à la radio nationale au terme d'un conseil des ministres extraordinaire. Cette mesure accordera des pouvoirs supplémentaires aux forces de sécurité, dont celui "d'ordonner des perquisitions à domicile de jour et de nuit".

Au moins 125.000 Nigérians s'y sont réfugiés et sont dans un état préoccupant, selon le Programme Mondial Alimentaire.

Ils viennent de l’Etat de Borno au Nigéria, frontalier avec la ville nigérienne de Diffa.

Leur nombre est de près de 150.000, selon le Programme Alimentaire Mondiale.

Ils ont fui les exactions de Boko Haram dans leur pays.

Mais depuis vendredi les djihadistes ont lancé des attaques répétées sur la ville de Diffa dont la dernière en date hier a fait au moins 5 morts.

Le Programme Alimentaire Mondiale se dit très préoccupé. Idriss Fall a joint Elisabeth Byrs porte-parole du PAM à Genève.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG