Liens d'accessibilité

Deux villes africaines, parmi les plus chères pour les expatriés


Luanda, capitale de l'Angola, se classe parmi les plus chères au monde pour les expatriés

Luanda, capitale de l'Angola, se classe parmi les plus chères au monde pour les expatriés

Selon une étude réalisée par le cabinet Mercer, qui prend en compte plus de 200 villes, Luanda, la capitale angolaise, vient en tête de liste comme la ville la plus chère du monde pour les expatriés.

Mercer a pris en considération des facteurs tels que les coûts de logement, des transports et de l’alimentation, avant d’en extraire une liste des dix villes les plus chères au monde. La capitale du Tchad, N'Djamena, est la quatrième ville la plus chère de la planète.

Un porte-parole de Mercer, Steven Nurney, a dit à la Voix de l’Amérique (VOA) que plusieurs facteurs sont à l'origine de cette flambée des prix pour les étrangers travaillant à Luanda.

« Le coût des produits importés de haute qualité y est très élevé » explique-t-il, de même que celui des logements sécurisés. Selon la société, louer un appartement « de luxe » de deux chambres à Luanda coûte en moyenne quelques 6 500 dollars par mois.

Moscou est la deuxième ville la plus chère au monde pour les expatriés, suivie par Tokyo, qui figurait en tête de liste l'année dernière.

Quant à N'Djamena, la vie est y très chère pour les mêmes raisons qu’à Luanda, souligne M. Nurney. « Là encore, les coûts des biens et services importés sont très élevés » dit-il. Même chose pour les locations de logements sécurisés de qualité.

Les autres villes figurant sur la liste sont : Singapour, Hong Kong, puis Genève, Zurich et Berne, en Suisse et, enfin, Sydney, en Australie.
XS
SM
MD
LG