Liens d'accessibilité

Deux policiers tués par des "islamistes" dans le sud de la Russie

  • VOA Afrique

Des Russes passent les barrières lors des Jeux de l'armée 2016, à Astrakhan, en Russie, le 7 août 2016.

Deux policiers ont été tués par des "islamistes" à Astrakhan, dans le sud de la Russie, ont indiqué mardi les autorités régionales au lendemain d'un attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg, perpétré par un kamikaze.

"La nuit dernière, un groupe d'islamistes radicaux (...) a commis une attaque contre des membres de la police routière", a déclaré le gouverneur de la région d'Astrakhan, Alexandre Jilkine, dans un communiqué.

Les assaillants "ont ouvert le feu contre eux avant de s'enfuir", selon la même source qui ajoute que "deux policiers sont décédés sur place".

Selon la police d'Astrakhan, l'incident s'est produit à 22H00 GMT lundi au moment où les policiers sont arrivés sur le lieu d'un accident de la route. Les assaillants se trouvaient dans une des voitures impliquées dans l'accident.

"Deux personnes suspectées de ces meurtres" ont été interpellées, a plus tard indiqué aux journalistes une porte-parole du ministère de l'Intérieur, Irina Volk, citée par l'agence Ria Novosti, sans donner de détails sur leur identité.

Située sur les rives de la mer Caspienne, la région d'Astrakhan est également frontalière du Daguestan, république instable du Caucase russe où sévit une rébellion islamiste.

Si des attaques ou des affrontements avec les forces de l'ordre restent fréquents dans le Caucase, elles sont beaucoup plus rares dans le reste du pays.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG