Liens d'accessibilité

Trois policiers abattus par des tirs à Baton Rouge en Louisiane aux États-Unis


Des officiers de police ont bloqué la route à Baton Rouge, Louisiana, le 17 juillet 2016.

Des officiers de police ont bloqué la route à Baton Rouge, Louisiana, le 17 juillet 2016.

Trois policiers sont été abattus et plusieurs blessés par des tirs à Baton Rouge en Louisiane, où la mort d'un jeune Noir tué par la police début juillet avait provoqué une vague d'indignation et de manifestations.

Selon la chaîne locale WAFB9, trois policiers ont été tués mais "au moins 7 policiers" auraient été visés par les tirs.

La chaîne de télévision nationale CBS a donné le même bilan, en citant un responsable de la police locale anonyme.

Les agents blessés ont été transportés à l'hôpital mais la situation semble circonscrite, selon le porte-parole de la police de Baton Rouge, Don Coppola.

Une vidéo mise en ligne par la chaîne de télévision montre des policiers arrivant sur les lieux de la fusillade et on peut distinctement entendre des coups de feu.

On entend d'abord une succession de tirs espacés et ensuite un feu bref mais nourri.

Sur WAFB9, le maire de Baton Rouge Kip Holden à appelé au calme, redoutant une nouvelle poussée de tension.

"Ne laissons personne définir cette communauté par des actes absurdes de violence", a-t-il déclaré.

Baton Rouge a été le théâtre ces dernières semaines de nombreuses manifestations souvent réprimées de manière très musclées par la police. Ces manifestations de colère avaient suivi la mort début juillet d'Alton Sterling, un vendeur ambulant noir abattu par un policier.

La vidéo amateur de ses derniers instants, amplement relayée sur internet, a provoqué une vague d'indignation redoublée le lendemain par la nouvelle qu'un autre Noir, Philando Castile, avait été tué par un policier, cette fois dans le Minnesota (nord).

La semaine dernière, la police de Baton Rouge avait indiqué avoir arrêté trois personnes qui avaient pour projet d'assassiner des policiers.

L'un des suspects interpellés, Antonio Thomas, âgé de 17 ans, a dit "pendant son interrogatoire que lui ainsi que trois autres suspects ont volé les armes et allaient se procurer des balles pour tirer sur la police", selon un communiqué de la police publié mardi.

La législation des armes à feu en Louisiane permet de facilement se procurer des armes à feu y compris des fusils d'assaut semi-automatiques.

C'est au cours des nombreuses manifestations dans le pays pour dénoncer les violences policières, qu'un homme seul a abattu cinq policiers à Dallas, le 7 juillet juillet.

Micah Johnson, ancien combattant noir américain qui avait affirmé vouloir tuer des policiers blancs en réponse à la mort de deux Noirs la même semaine sous les balles des forces de l'ordre.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG