Liens d'accessibilité

Calme précaire en Egypte après plusieurs jours de violence


Deux personnes sont mortes dimanche et 89 autres blessées dans des affrontements entre chrétiens et musulmans.

Les affrontements, dimanche, entre coptes (chrétiens) et musulmans devant la principale cathédrale copte du Caire ont fait deux morts.

Le ministère égyptien de la Santé a fait savoir lundi matin que la seconde victime n’avait pas encore été identifiée.

Ces actes de violence, qui ont également fait 89 blessés, ont éclaté le 7 avril après les funérailles de quatre coptes tués durant les jours précédents, dans des violences inter-religieuses dans la petite ville de Khosoos.

Le président Mohamed Morsi (photo du 8 octobre 2012)

Le président Mohamed Morsi (photo du 8 octobre 2012)



Un musulman avait aussi perdu la vie dans ces incidents.

Le président Mohamed Morsi a condamné les actes de violence perpétrés dimanche au Caire en ces termes : « l’assaut contre la cathédrale représente une attaque contre moi-même. »

M. Morsi a ordonné une enquête immédiate sur ces affrontements.

Cette situation vient s'ajouter à un climat politique et social déjà difficile. Pour un éclairage, Jean Roger Bion a joint Karim Emile Bitar, spécialiste de l’Egypte et Directeur de l’Institut de recherches internationales et stratégiques.

XS
SM
MD
LG