Liens d'accessibilité

Deux millions d'emplois en Allemagne grâce aux entrepreneurs immigrés


Un migrant se prend un selfie avec la chancelière allemande Angela Merkel à l’extérieur d'un camp de réfugiés près de l'Office fédéral des migrations, dans le district de Spandau, Allemagne, 10 septembre 2015.

Un migrant se prend un selfie avec la chancelière allemande Angela Merkel à l’extérieur d'un camp de réfugiés près de l'Office fédéral des migrations, dans le district de Spandau, Allemagne, 10 septembre 2015.

Les entrepreneurs d'origine étrangère apportent "une contribution précieuse à l'emploi et à la dynamique économique de l'Allemagne", révèle la Fondation Bertelsmann.

L’étude montre que les entrepreneurs étrangers sont à l'origine de deux millions d'emplois en Allemagne, un chiffre qui a énormément grimpé ces dix dernières années.

En 2014, dernière année pour laquelle les chiffres ont été évalués, 709.000 personnes d'origine étrangère étaient à la tête de leur propre entreprise, 25% de plus qu'en 2005. En comptant leurs salariés, pour ceux qui en ont, ces entrepreneurs génèrent deux millions d'emplois - sur les quelque 39 millions d'actifs que compte la première économie européenne.

Depuis 2005, ce chiffre a augmenté de 32%, alors que dans le même temps le nombre de personnes d'origine étrangère sur le territoire allemand n'a crû que de 9%. Cela suggère une très forte propension de cette population à se mettre à son compte.

"Les entrepreneurs d'origine étrangère apportent une contribution précieuse à l'emploi et à la dynamique économique de l'Allemagne", a commenté la Fondation, et ce aussi "en marge du secteur des bas salaires", c'est-à-dire loin des clichés du restaurant chinois où toute la famille trime ou de l'épicerie ouverte 24 heures sur 24 tenue par un Turc.

En 2005 38% des entrepreneurs avec des racines étrangères étaient actifs dans le commerce de détail ou l'hôtellerie-gastronomie, en 2014 cette part était tombée à 28%, au profit d'autres services à plus forte valeur ajoutée, et du secteur industriel.

La publication des travaux de la Fondation Bertelsmann intervient alors que l'Allemagne s'interroge sur l'intégration au marché du travail du flot de migrants arrivés depuis l'année dernière - plus d'un million rien qu'en 2015. L'entrepreneuriat pourra être pour certains un moyen de contourner la barrière d'un marché du travail très attaché aux diplômes et aux titres.

La Fondation a retenu pour son étude la même définition du qualificatif "d'origine étrangère" que l'Office fédéral des statistiques, à savoir quelqu'un à passeport étranger arrivé en Allemagne après 1949, ou nés en Allemagne d'au moins un parent étranger. Cela s'applique à un cinquième de la population allemande.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG