Liens d'accessibilité

Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule dans le Nord du Mali


Des soldats maliens s'entrainent aux côtés des forces spéciales américaines près de Tombouctou, dans le cadre de l'lnitiative Pan-Sahel américaine, le 18 mars 2004 (Archives)

Des soldats maliens s'entrainent aux côtés des forces spéciales américaines près de Tombouctou, dans le cadre de l'lnitiative Pan-Sahel américaine, le 18 mars 2004 (Archives)

Deux militaires maliens ont été tués et deux autres blessés lundi dans l'explosion de leur véhicule qui a roulé sur un engin piégé dans la région de Tombouctou (nord-ouest), a appris mardi l'AFP de sources militaire et sécuritaire.

"Un véhicule de l'armée malienne a sauté lundi sur un engin explosif à Bambara Maoudé (100 km au sud de Tombouctou) , causant la mort de deux militaires", a affirmé à l'AFP une source militaire malienne.

Confirmant cette information, une source de sécurité malienne contactée par l'AFP dans le nord du pays a ajouté que "deux autres militaires ont été blessés".

"L'engin qui a explosé pesait plus de dix kilogrammes", a-t-on indiqué, soulignant que le véhicule touché était un blindé.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda après la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée.

Ces djihadistes ont été dispersés et en grande partie chassés par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013, à l'initiative de la France, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix entre le camp gouvernemental et l'ex-rébellion, censé isoler définitivement les djihadistes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG