Liens d'accessibilité

Deux migrants retrouvés noyés en Méditerranée


Des réfugiés ont été secourus sur la mer Méditerranée, près de la Libye, le 21 juillet 2016.

Des réfugiés ont été secourus sur la mer Méditerranée, près de la Libye, le 21 juillet 2016.

La marine italienne a annoncé dimanche avoir récupéré deux migrants noyés lors de nouvelles opérations qui ont porté à plus de 6.000 le nombre de migrants secourus depuis jeudi au large de la Méditerranée.

Dans le même temps, la presse de Sardaigne a rapporté que depuis samedi après-midi, une quarantaine de migrants algériens étaient arrivés à bord de trois embarcations sur les côtes de l'île.

Au large de la Libye, le navire Vega de la marine italienne s'est porté au secours d'un canot pneumatique en difficulté: "cinq migrants ont été récupérés en mer, trois ont pu être réanimés et sauvés, deux étaient déjà décédés", a annoncé la marine sur son compte Twitter.

Il n'a pas été possible d'obtenir plus de précisions dans l'immédiat sur cette opération en cours.

Au total, les navires de secours patrouillant au large de la Libye sont intervenus dimanche matin sur quatre canots pneumatiques et un bateau de pêche surchargés de migrants, et d'autres opérations étaient encore en cours à la mi-journée, selon les gardes-côtes italiens.

Ils n'ont pas encore fourni de bilan sur le nombre de personnes secourues, mais l'organisation humanitaire maltaise Moas a annoncé que son navire Responder avait secouru plus de 700 personnes, ce qui avec les bilans fournis par les gardes-côtes ces derniers jours porte le nombre de migrants secourus à plus de 6.000 depuis jeudi.

Les départs de migrants de la Libye se font souvent par vagues de plusieurs milliers, en fonction des conditions météorologiques.

Selon le dernier bilan du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) établi avant ces opérations de secours, plus de 89.000 migrants, pour la plupart originaires d'Afrique subsaharienne, sont arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l'année, un total comparable aux 93.000 enregistrés entre janvier et juillet 2015.

La traversée a en revanche coûté la vie à plus de 3.000 migrants, principalement en Méditerranée centrale, plus de 50% de plus que l'année dernière pendant la même période, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG