Liens d'accessibilité

Deux membres présumés de l'EI abattus à la frontière syrienne en Turquie


La fontière entre la Turquie et la Syrie, où des militants de l'Etat islamique ont placé leur drapeau le 6 octobre 2014.

La fontière entre la Turquie et la Syrie, où des militants de l'Etat islamique ont placé leur drapeau le 6 octobre 2014.

Les forces turques ont abattu à la frontière syrienne deux membres présumés du groupe Etat islamique (EI), dont l'un planifiait de commettre un attentat-suicide en Turquie, avant l'attentat d'Istanbul qui a tué 42 personnes..

Les faits se sont produits samedi dernier, précise l'agence, citant des sources de sécurité. Selon ces sources, le kamikaze potentiel, Mohammad Arab, voulait perpétrer un attentat à Adana (sud) ou Ankara, la capitale turque, visée par un attentat en octobre 2015 qui avait fait 103 mort et a été attribué par les autorités turques à l'organisation jihadiste.

L'aéroport international Atatürk d'Istanbul, le principal de Turquie et l'un des plus fréquentés d'Europe, a été frappé mardi soir par un triple attentat. L'EI a de nouveau été montré du doigt par Ankara.

Des forces spéciales de la police stambouliote ont effectué une opération anti-EI jeudi matin dans plusieurs districts de la mégapole et arrêté plusieurs personnes, a rapporté pour sa part l'agence de presse Dogan, sans d'autre précision.

La police turque procède régulièrement à des rafles dans les milieux jihadistes à travers la Turquie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG