Liens d'accessibilité

Deux Européens et deux Congolais kidnappés puis relâchés au Sud-Kivu


Un gorille de Grauer berce un jeune gorille dans le parc national Kahuzi-Biega au Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, 5 novembre 2012.

Un gorille de Grauer berce un jeune gorille dans le parc national Kahuzi-Biega au Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, 5 novembre 2012.

Quatre partenaires et agents du parc de Kahuzi Biega ont été retenus par des malfaiteurs le 21 février.

Il s’agissait de deux ingénieurs, un congolais et un Belge, un chef de chantier de nationalité congolaise et un conseiller technique au PNKB de nationalité française, travaillant pour le parc national de Kahuzi Biega, PNKB en sigle.

Les quatre personnes retenues contre leur gré par des inciviques au parc de Kahuzi Biega toute la journée du 21 février ont été relâchées la soirée du même jour, selon le directeur du parc et chef de site Lucien Gédéon Lokumu.

Sur VOA Afrique, M. Lokumu précise qu'aucun touriste n’a été enlevé au parc.

"Il y a eu plutôt un groupe des malfaiteurs espérant gagner de l’argent qui ont retenu des partenaires et agents du parc alors qu’ils se promenaient hors du périmètre touristique", d’après M. Lokumu.

"Il n’y a pas d’insécurité au parc de Kahuzi Biega. Il y a eu cet incident avec quelques membres incontrôlés des communautés avoisinantes qui voulaient soutirer un peu d’argent à mes collaborateurs. L’incident a été maitrisé et tout le monde est sain et sauf", précise-t-il.

"Il y a eu enlèvement mais on s’en est sorti sans casse car ça été géré comme il fallait. On nous a libérés dans la soirée mais nous on est sorti tôt le matin de ce 22 février vers 5h du matin. C’était des kidnappeurs pas vraiment professionnels mais juste des gens ayant besoin d’argent. Ça été réglé assez facilement", a témoigné par téléphone à VOA Afrique l’une des victimes de cet incident, le conseiller technique du PNKB, Jean Bourgaies.

Les quatre victimes : Jean Bourgaies, Patrick Evrat, Eric Mubalama et Jonas sont donc sains et saufs.

Le parc de Kahuzi Biega est situé à 37 kilomètres à l’ouest de Bukavu.

Les communautés environnantes du parc manifestent de temps en temps leur désapprobation vis-à-vis des limites du parc. Elles estiment être privées de moyen de substances.

Une politique de cogestion du parc est mise en place pour tenter de faire converger les points de vues des gestionnaires de cette aire protégée et ceux des communautés avoisinantes.

Le directeur du parc de Kahuzi Biega assure que tout est mis en place, pour assurer la totale sécurité des touristes pendant leurs visites.

Reportage d’Ernest Muhero à Bukavu pour VOA Afrique

XS
SM
MD
LG