Liens d'accessibilité

Deux étrangers tués lors d'incidents dans un bidonville en Afrique du Sud


Marche pacifique contre la xénophobie, Durban, Afrique du sud, le 15 avril 2015. (AP Photo/Thuli Dlamini)

Marche pacifique contre la xénophobie, Durban, Afrique du sud, le 15 avril 2015. (AP Photo/Thuli Dlamini)

Deux étrangers ont été tués et huit blessés dimanche lors d'incidents entre Zimbabwéens et des ressortissants du Lesotho en marge d'un match de football dans un bidonville de la banlieue de Pretoria, a annoncé lundi la police.

"Une bagarre a éclaté dimanche après-midi à 15H30 entre des ressortissants du Lesotho et du Zimbabwe dans un bidonville de Woodlands", a expliqué la police dans un communiqué.

"Il semble que les Basotho ont été attaqués par des Zimbabwéens pendant qu'ils jouaient au football. Les Basotho ont répondu et ont conduit leurs assaillants en dehors du camp", a-t-elle ajouté.

Deux personnes ont été tuées, a encore expliqué à l'AFP la porte-parole de la police, Colette Weilbach, qui a précisé que les victimes étaient originaires soit du Zimbabwe soit du Lesotho.

Elles ont été tuées à coups de machette, selon le porte-parole des services d'urgence Netcare 911, Chris Botha, interrogé par l'AFP.

L'une d'entre elles a succombé à ses blessures à l'hôpital, et un autre corps a été trouvé dans le bidonville. Huit personnes ont également été blessées.

"Les incidents sont terminés et la situation est désormais sous contrôle", a ajouté Colette Weilbach dans la soirée, précisant que la police n'avait procédé à aucune arrestation.

L'Afrique du Sud, troisième économie du continent noir selon le cabinet KPMG, attire de nombreux Africains en quête d'emploi.

En 2008 et 2015, des violences xénophobes perpétrées contre des émigrés africains, accusés par des Sud-Africains de leur prendre leur emploi, avaient faitau moins 69 morts en Afrique du Sud.

AFP

XS
SM
MD
LG