Liens d'accessibilité

Deux détenus de la prison américaine de Guantanamo transférés au Ghana, selon le Pentagone


Guantanamo

Guantanamo

Deux détenus de la prison militaire américaine controversée de Guantanamo ont été transférés au Ghana, a annoncé mercredi le Pentagone

"Le département de la Défense a annoncé aujourd'hui le transfèrement de Mahmud Umar Muhammad Bin Atef et Khalid Muhammad Salih Al-Dhuby du centre pénitentiaire de Guantanamo au gouvernement ghanéen", a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué.

Après le départ de ces deux détenus, il reste à Guantanamo 105 prisonniers.

Les Etats-Unis se disent "reconnaissants envers le Ghana pour son geste humanitaire et sa volonté de soutenir les mesures américaines visant à fermer" Guantanamo.

Washington s'est coordonné avec Accra "pour s'assurer que ces transfèrements aient lieu conformément aux mesures appropriées de sécurité et de traitement humain".

Le président Barack Obama avait réaffirmé le 18 décembre sa volonté de travailler avec le Congrès pour fermer la prison, l'une des grandes promesses de sa première campagne présidentielle.

"Guantanamo continue d'être l'un des principaux aimants pour le recrutement de jihadistes", avait soutenu lors d'une conférence de presse M. Obama, laissant la porte ouverte à une éventuelle décision de fermeture par décret présidentiel.

La veille, le ministre de la Défense Ashton Carter avait annoncé le transfert prochain de 17 prisonniers, que plusieurs pays ont accepté de recevoir. Ces transferts devaient avoir lieu à la mi-janvier. Après eux, il ne resterait que 90 détenus dans le camp de prisonniers.

Barack Obama s'était résigné à signer fin novembre la grande loi de défense 2016 qui renouvelle en particulier l'interdiction de fermer Guantanamo.

La Maison Blanche continue toutefois à travailler sur un nouveau plan, annoncé de longue date, pour fermer cette prison, créée il y a 13 ans sur l'île de Cuba dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG