Liens d'accessibilité

Deux "dangereux" islamistes tués, selon l'armée algérienne


Des gendarmes algériens, 19 janvier 2013.

Des gendarmes algériens, 19 janvier 2013.

Deux "dangereux" islamistes ont été abattus jeudi au cours d'une opération de l'armée dans la région de Skikda (470 km à l'est d'Alger), à Oued Zhour, en Algérie, a annoncé le ministère de la Défense.

L'armée a saisi des fusils de type kalachnikov et des munitions appartenant aux islamistes, a indiqué le ministère de la Défense

Selon des médias algériens, l'un d'eux, Saddek Habbach, dit Abou Doujana, était l'émir pour l'est de l'Algérie de Jund al-Khilafa (Les soldats du califat).

Ce groupe avait fait allégeance à l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) et revendiqué l'exécution d'un randonneur français il y a deux ans.

Malgré l'adoption en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile qui a fait 200.000 morts, des groupes armés islamistes restent actifs dans l'est et le sud de l'Algérie et visent principalement les forces de sécurité.

Depuis le début de l'année, plus d'une centaine d'islamistes armés ont été tués dans des opérations militaires dans le pays, selon un décompte de l'AFP établi à partir de bilans officiel.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG