Liens d'accessibilité

Deux corps extraits d’une rivière au cours des recherchent du journaliste disparu au Burundi


Les opérations de repêchage des corps dans une rivière au Burundi, 11 août 2016 (Christophe Nkurunziza/VOA)

Les opérations de repêchage des corps dans une rivière au Burundi, 11 août 2016 (Christophe Nkurunziza/VOA)

La police burundaise promet de terminer l’identification de deux corps vendredi.

Les deux cadavres ont été découverts jeudi dans une rivière de la rivière Mubarazi au centre du Burundi pendant que la famille, la police et les journalistes du groupe de presse I Wacu recherchaient Jean Bigirimana porté disparu depuis quelques jours.

Il a fallu plus d’une heure à la police burundaise pour extraire de la rivière.

Un des deux corps, en mauvais état, était décapité avec une chaussette sur une des jambes.

L’autre corps, à moitié nu, portant un tricot de couleur noire, était ligoté au niveau des deux jambes.

Quelques jeunes ont affirmé reconnaitre un des cadavres. Aucune information ne permet, pour l’heure, de confirmer qu’il s’agissait de la dépouille du journaliste Jean Bigirimana.

La police d’identification civile indique que le travail scientifique se fera vendredi. Les journalistes du groupe de presse I Wacu avaient également découvert un autre cadavre dimanche dans la rivière alors qu’ils étaient à la recherche de leur confrère disparu. Un autre cadavre a été trouvé quelques jours plus tard.

Vingt et un jours après la disparition du journaliste Jean Bigirimana, sa famille est toujours dans l’angoisse lançant des messages aux autorités pour les aider à retrouver leur parent.

Reportage de Christophe Nkurunziza.

XS
SM
MD
LG