Liens d'accessibilité

Deux assaillants palestiniens tués en Cisjordanie


Le drapeau de l'état palestinien

Le drapeau de l'état palestinien

Deux assaillants palestiniens ont été tués jeudi après deux attaques contre des soldats israéliens dont l'un a été blessé en Cisjordanie occupée, selon des sources israélienne et palestinienne.

La première attaque s'est produite près de Hébron dans le sud de la Cisjordanie, lorsqu'un Palestinien a tenté de poignarder un soldat avant d'être abattu par les forces israéliennes sur place, a indiqué l'armée israélienne.

Quelques heures plus tard, un autre Palestinien a attaqué un soldat israélien au couteau près de Naplouse dans le nord du territoire palestinien occupé, avant d'être tué, ont affirmé l'armée et le ministère palestinien de la Santé.

"Un assaillant a attaqué un véhicule militaire près du mont Ebal, au nord de Naplouse. Quand les forces sont sorties du véhicule, il a sorti un couteau et blessé un officier de l'armée", a précisé l'armée dans un communiqué.

"Les forces ont riposté en tirant vers l'assaillant, et l'ont tué", selon le texte.

Des sources de sécurité palestiniennes l'ont identifié comme Haytham Yassine, âgé d'une trentaine d'années, originaire du village d'Assira al-Chamaliya, près de Naplouse.

La Cisjordanie, Jérusalem et Israël sont en proie à une vague de violences qui a fait 152 morts côté palestinien et 23 côté israélien depuis le 1er octobre, selon un décompte de l'AFP.

La majorité des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques contre des civils ou des membres des forces israéliennes, commises principalement à l'arme blanche, mais aussi à l'arme à feu et à la voiture bélier. D'autres Palestiniens ont été tués lors d'affrontements par les forces israéliennes. Un Américain et un Erythréen ont également trouvé la mort dans ces violences.

Les attaques anti-israéliennes sont quasiquotidiennes depuis trois mois et semblent être le fait de Palestiniens non affiliés à des groupes armés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG