Liens d'accessibilité

Deux adversaires de Museveni à la prochaine élection, libérés


Amama Mbabazi, ancien Premier ministre ougandais, candidat déclaré à ;a prochaine élection présidentielle

Amama Mbabazi, ancien Premier ministre ougandais, candidat déclaré à ;a prochaine élection présidentielle

La police ougandaise a déclaré vendredi qu’Amama Mbabazi ainsi que Kizza Besigye, deux candidats déclarés à la présidentielle de 2016, ont été libérés après plusieurs heures de détention.

L’ancien Premier ministre Amama Mbabazi et Kizza Besigye, l'une des principales figures du parti d'opposition Forum pour le changement démocratique (FDC), avaient été arrêtés jeudi pour avoir tenté d'organiser des meetings électoraux sans autorisation.

Le porte-parole de la police, Fred Enanga a révélé, selon le quotidien d'Etat New Vision, que les deux hommes ont donc pu être "relâchés sans condition" aprés avoir signé des dépositions.

La police a averti à plusieurs reprises que les rassemblements politiques sans autorisation ne seraient pas tolérés. Les organisateurs doivent soumettre tous les détails d'un rassemblement à la police, trois jours au moins avant sa tenue.

M. Mbabazi a récemment demandé à la justice d’invalider la candidature de Yoweri Museveni en raison de l’âge de celui-ci, et du fait qu'il est au pouvoir depuis 1986. La Constitution limite les mandats présidentiels à deux, et l’âge de M. Museveni est incertain.

Des activistes l'accusent de mentir sur son âge afin de contourner la législation du pays qui fixe un âge limite de 75 ans au chef de l'Etat. Il a déjà été désigné par les dirigeants du parti au pouvoir NRM comme son candidat pour 2016. Cette candidature doit encore être confirmée par un congrès du parti, ce qui devrait être une pure formalité.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG