Liens d'accessibilité

Malaysian Airline: deuil national aux Pays-Bas ce mercredi


Un policier à l'arrivée du train transportant des corps de victimes du vol MH17 à la gare de Kharkiv, Ukraine, 22 juillet, 2014.

Un policier à l'arrivée du train transportant des corps de victimes du vol MH17 à la gare de Kharkiv, Ukraine, 22 juillet, 2014.

Le train transportant des corps de victimes et des enregistreurs de données de vol de l’avion de ligne malaisien tombé dans l'est de l'Ukraine est arrivé dans la ville de Kharkiv, sous contrôle gouvernemental.

Les Pays-Bas observent ce mercredi un jour de deuil national en accueillant le retour des premiers corps de victimes du crash du vol MH17 en Ukraine, peut-être abattu "par erreur" par des séparatistes prorusses mal entraînés, selon le renseignement américain.

Le train transportant des corps de victimes et des enregistreurs de données de vol de l’avion de ligne malaisien tombé dans l'est de l'Ukraine la semaine dernière est arrivé dans la ville de Kharkiv sous contrôle gouvernemental.

Ces dépouilles sont arrivées mardi à Kharkiv à bord d'un train réfrigéré, mais des fragments de corps se trouvent encore sur le site du crash non sécurisé, a indiqué la mission d'observation de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

Les rebelles pro-russes accusés d’avoir abattu l’appareil avaient déclaré lundi que 282 corps et des fragments de 16 autres étaient à bord du train. Mais le chef de l'équipe médicale légale néerlandaise Jan Tuinder, qui s’est rendu à Kharkiv, a déclaré que les wagons réfrigérés ne contenaient que 200 corps.

L'Union européenne prépare de nouvelles sanctions ciblées contre la Russie. Et les États-Unis affirment vouloir publier bientôt des données de renseignement de l'attentat du vol MH17.

XS
SM
MD
LG