Liens d'accessibilité

Desmond Tutu, pas invité aux funérailles de son ami Mandela


Desmond Tutu, qui est resté très proche de son ami, Nelson Mandela

Desmond Tutu, qui est resté très proche de son ami, Nelson Mandela

L’archevêque sud-africain à la retraite, Desmond Tutu, a dit qu’il n'a pas été invité à assister aux funérailles officielles de son ami, Nelson Mandela.

Dans un communiqué publié samedi, Monseigneur Tutu, Prix Nobel de la Paix tout comme Mandela, a dit qu'il aurait aimé assister au service et dire « adieu » à celui qu'il « aimait et chérissait ».

Il aurait été « irrespectueux » de se rendre à l'enterrement sans invitation, a poursuivi l’archevêque, en faisant savoir qu’il n’aurait pour rien au monde manqué la cérémonie « si lui ou son bureau avaient été informés qu'il y était le bienvenu ».

Cette omission est interprétée par certains comme un camouflet pour le religieux, qui a été un critique virulent du Congrès national africain (ANC). Cependant, le gouvernement du président Jacob Zuma dément qu’on ait cherché à snober Monseigneur Tutu.

Lors d’un point de presse samedi, le ministre auprès de la Présidence, Collins Chabane a fait valoir que le gouvernement sud-africain n’avait envoyé d’invitation à personne.

« En ce qui concerne l'invitation à l'archevêque Tutu, nous tenons à vous confirmer que nous n'avons pas envoyé d’invitation, et que nous n'en avons envoyé à personne. Nous avons probablement commis une erreur ... Nous ne savons pas, mais nous n'avons jamais envoyé d’invitation à quiconque » a dit M. Chabane.

Monseigneur Tutu figurait sur la liste soumise par les dirigeants ecclésiastiques, parmi les noms des personnes qui pouvaient être conviées à des événements commémoratifs en l’honneur du défunt leader de la lutte anti-apartheid.

Auparavant, un porte-parole du gouvernement sud-africain, Phumla Williams, avait fait valoir que si l’archevêque voulait assister aux funérailles, il n’avait qu’à appeler.

La fille de Monseigneur Tutu a déclaré samedi que l'archevêque n’assisterait pas à l’enterrement parce qu'il ne figurait pas sur la liste officielle des membres du clergé conviés à l’évènement. Monseigneur Tutu aurait annulé un vol à destination de Qunu, faute d’avoir reçu la moindre indication que son nom figurerait sur la liste des invités.

Au moins cinq mille personnes, dont le prince Charles, divers chefs d'État et d'autres dignitaires, sont attendus dimanche pour assister aux funérailles de M. Mandela à Qunu, même si, selon M. Chabane, le gouvernement sud-africain n'a "jamais envoyé d'invitation à quiconque".

Monseigneur Tutu et Nelson Mandela entretenaient des rapports chaleureux. L'ancien président sud-africain avait nommé l’archevêque à la tête de la Commission vérité et réconciliation, créée après la fin de l’apartheid.

Ces dernières années, Monseigneur Tutu a accusé l'ANC de mauvaise gestion. Un sentiment que semblent partager certains Sud-Africains, puisque le président Zuma a été hué à plusieurs reprises au début de la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela, mardi à Soweto.
XS
SM
MD
LG