Liens d'accessibilité

Des "terroristes" évadés lors des troubles à la prison de Niamey


Des soldats nigériens patrouillent devant la prison de Niamey, le 1er juin 2013.

Des soldats nigériens patrouillent devant la prison de Niamey, le 1er juin 2013.

Une vingtaine de détenus, dont plusieurs "terroristes", se sont évadés de la prison de Niamey selon le gouvernement nigérien.

Cette évasion a eu lieu samedi, une dizaine de jours après un double attentat suicide dans le nord du pays revendiqué par des groupes jihadistes qui ont mis en cause la participation du Niger à l'intervention au Mali.

"Les événements d'hier (samedi) ont permis l'évasion d'environ 22 personnes, parmi lesquelles des terroristes", a déclaré lors d'un point presse le ministre de la Justice Marou Amadou.

"Parmi ces personnes il y a le nommé Chedani qui était déjà condamné pour l'assassinat de quatre Saoudiens et d'un Américain. Ce monsieur est activement recherché", a-t-il indiqué. Cheïbane Ould Hama avait été extradé au Niger et condamné pour le meurtre de quatre touristes saoudiens en décembre 2009, tués dans l'attaque de leur convoi dans la zone frontalière entre le Niger et le Mali.

Selon le dernier bilan, trois gardiens ont été tués lors de l'évasion de samedi, l'un des trois gardiens blessés ayant succombé, a poursuivi le ministre et porte-parole du gouvernement.

"Il ressort des premiers constats établis sur les lieux que les agresseurs ont manifestement bénéficié de complicités extérieures quant à l'arme introduite dans la prison", a souligné le ministre de la Justice.
XS
SM
MD
LG