Liens d'accessibilité

Des soldats somaliens tués dans une attaque d'Al-Shabaab


Les victimes d'un attentat suicide à Baidoa attendent d'être évacuées après avoir été héliportées dans la capitale somalienne Mogadiscio, le 29 février 2016.

Les victimes d'un attentat suicide à Baidoa attendent d'être évacuées après avoir été héliportées dans la capitale somalienne Mogadiscio, le 29 février 2016.

Des islamistes du groupe somalien ont attaqué une base militaire de l’armée nationale près de la ville de Baidoa dans le nord-ouest du pays. Les bilans divergent : l’armée parle de cinq soldats tués ; le groupe terroriste, lui, avance une dizaine de morts.

Deux heures de combats intenses lancés tôt mardi matin par les militants islamistes d'Al-Shabaab. L’assaut visait la base militaire de Baidoa, située dans la région de Bay, à 250 km au sud-ouest de Mogadiscio, la capitale.

Mais selon l’armée somalienne et la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom), leurs troupes ont pu repousser ces combattants d'Al-Shabaab. Un officier de l’armée a indiqué à l’agence Reuters que cinq soldats ont été tués et 12 blessés, ajoutant que six combattants shebaab ont également trouvé la mort.

De son côté, Abdiasis Abou Moussab, porte-parole du groupe terroriste, a évoqué onze soldats tués, précisant que leurs combattants avaient pris en embuscade un camion transportant des troupes pour renforcer la base. Al-Shabaab surestime souvent les pertes infligées aux forces somaliennes.

La ville de Baidoa a déjà été frappée par des attaques des militants islamistes, liés à Al-Qaïda. Ils avaient tué au moins trente civils dans un double attentat à la bombe le 28 février dernier.

XS
SM
MD
LG