Liens d'accessibilité

Des séropositives namibiennes stérilisées de force seront dédommagées


La Namibie (VOA)

La Namibie (VOA)

L’affaire concerne trois mères atteintes du VIH, contraintes à signer des formulaires de consentement de stérilisation par des agents de santé.

La Cour suprême de Namibie a confirmé lundi un jugement condamnant des agents de santé pour avoir stérilisé des femmes atteintes du virus du sida sans leur consentement.

L’affaire concerne trois mères atteintes du VIH, contraintes à signer des formulaires de consentement de stérilisation par des agents de santé. Elles n’avaient pas compris le contenu des documents qui leur avaient été présentés en plein accouchement, d’après le Southern Africa Litigation Center.

Pour cette ONG, le verdict de la Cour suprême namibienne envoie un message fort au gouvernement, appelé à mettre un terme aux stérilisations forcées des femmes séropositives. Et d’ajouter que la décision a des conséquences non seulement pour les femmes atteintes de la maladie en Namibie, mais aussi pour beaucoup d’autres dans la même situation sur le continent africain.

La stérilisation est un moyen radical pour traiter les femmes séropositives, vu que la transmission du VIH/sida de la mère à l'enfant peut être évitée avec la prise de médicaments.

La Cour suprême devra maintenant évaluer le montant total des dommages et intérêts à être versés aux trois femmes, toutes victimes de cette pratique illégale dans des hôpitaux publics. Des ONG ont demandé au gouvernement namibien d’ouvrir une enquête approfondie car, d’après ces organisations, de nombreux autres cas doivent être mis au jour.

XS
SM
MD
LG