Liens d'accessibilité

Des puces, pour protéger les rhinocéros


L'informatique est mise au service des rhinocéros, toujours braconnés pour leurs cornes

L'informatique est mise au service des rhinocéros, toujours braconnés pour leurs cornes

Des responsables de la faune sauvage du Kenya ont commencé à insérer des puces dans des rhinocéros pour lutter contre le braconnage dont sont victimes ces animaux.

Les rhinocéros sont visés à cause de leurs cornes, très prisées en Asie comme aphrodisiaques ou médicaments, alors qu’en fait, elles n’ont aucune propriété médicinale et sont composées essentiellement de kératine, la même protéine qu’on retrouve dans les vulgaires ongles de n’importe quel être humain.

Les puces et les scanners d'accompagnement permettront aux responsables de la faune sauvage de suivre les mouvements des rhinocéros et aideront également les autorités à récupérer et confisquer des cornes braconnées.

Le Kenyan Wildlife Service a reçu les équipements nécessaires du Fonds mondial pour la nature ( World Wildlife Fund ou WWF).

Selon le porte parole du WWF au Kenya, Robert Magori, chaque rhinocéros aura une première puce implantée dans son corps et une seconde insérée dans sa corne.

« Quand un rhinocéros est tué et la corne piratée et emportée, si cette corne est confisquée et que la puce permet de l’identifier, on saura qu’il s’agit d’un animal braconné, et on pourra le prouver » explique en substance M. Magori.

Les actes de braconnage ont augmenté au Kenya, où l’on ne recense plus qu’une faible population d'environ 1.000 rhinocéros.

Toujours selon M. Magori, les braconniers ont tué au moins 23 de ces animaux en 2013, et au moins 10 cette année. L’espoir est que les puces aideront à dissuader les voleurs qui sont tentés de pirater leurs cornes pour les exporter vers l’Asie.

« Ils n'auront aucune idée où se trouvent les puces et donc, cela pourrait être extrêmement dangereux pour eux de passer par les ports ou les services d'immigration sans se faire repérer », explique M. Magori.

Les cornes de rhinocéros sont vendues surtout dans les pays asiatiques où certains consommateurs croient en leurs propriétés curatives – alors qu’elles n’en ont aucunes.
XS
SM
MD
LG