Liens d'accessibilité

Des opposants soudanais fouettés


Omar el-Béchir, président du Soudan (AP Photo/Shiraaz Mohamed)

Omar el-Béchir, président du Soudan (AP Photo/Shiraaz Mohamed)

Trois opposants soudanais ont chacun reçu 20 coups de fouet à la suite d’un verdict du tribunal d'Oumdourman.

Trois dirigeants d’une formation politique de l’opposition ont été condamnés à cette peine de de fouet pour "perturbation de l'ordre public".

"Le tribunal d'Oumdourman a condamné le vice-président du Parti du congrès soudanais, Mastour Ahmed Mohamed, et les deux dirigeants Assem Omar et Ibrahim Mohamed, à 20 coups de fouet et la sentence a été aussitôt appliquée dans la cour extérieure du tribunal", a dit un porte-parole, Bakri Youssef du parti.

M. Youssef, qui qualifie le jugement d’expéditif, précise que les trois dirigeants de ce parti ont été jugés pour s'être exprimés en public en avril lorsqu'ils avaient appelé, devant une foule dans un marché d'Oumdourman, à la libération de 12 de leurs collègues emprisonnés par les autorités.

La plupart des groupes d'opposition au Soudan ont boycotté la présidentielle d'avril remportée sans surprise par Omar Hassan el-Béchir, 71 ans, président depuis un quart de siècle.

XS
SM
MD
LG