Liens d'accessibilité

Des morts dans l'attaque contre Nara au Mali


(VOA)

(VOA)

Les agences de presse internationales parlent de six morts, certains habitants disent que le bilan est de sept décès, dont des djihadistes et des soldats.

Au moins deux soldats et quatre assaillants auraient été tués samedi dans une attaque djihadiste à Nara, une ville malienne située près de la frontière avec la Mauritanie, signalent les agences de presse internationales.



Au moins deux membres de la garde nationale - une composante de l'armée malienne - ont été tués dans cette attaque dont l'un a été égorgé devant une banque de Nara, ville située à 380 km au nord de la capitale Bamako, a affirmé à l'Agence France Presse une source policière. Par ailleurs, un enseignant a dit a VOA qu'au moins sept personnes ont perdu la vie durant l'attaque, dont trois militaires.

Selon Mahamadou Sidibé, les habitants étaient terrés chez eux pendant l'attaque, les balles sifflant de toutes parts. Mais il n'y aurait pas de morts parmi les civils, a-t-il dit. D'autres habitants ont fait état de tirs à l'arme lourde, notamment aux abords du camp de la gendarmerie, situé dans l'ouest de la ville.

L'attaque est finie, a dit M. Sidibé. Il semblerait, selon lui, que les assaillants aient convoité un véhicule de la gendarmerie. Toujours selon l'enseignant, certains des assaillants seraient liés au MNLA, et il a qualifié d'autres de bandits.

XS
SM
MD
LG