Liens d'accessibilité

Des milices délogées de Tripoli


Le gouvernement a frappé ce weekend contre les milices non-autorisées à Benghazi et Tripoli

Le gouvernement a frappé ce weekend contre les milices non-autorisées à Benghazi et Tripoli

Le président du parlement libyen, Mohamed Magarief, a pris cette décision face à la colère populaire croissante.


En Libye, les forces armées ont perquisitionné plusieurs complexes où les milices s’étaient installées à l'intérieur et aux environs de la capitale, Tripoli, après le chef intérimaire du pays eut ordonné la dissolution de toutes les milices non autorisées.

Le président du parlement libyen, Mohamed Magarief, a pris cette décision suite à de vastes manifestations, et face à la colère populaire croissante. Samedi, les autorités ont pris le contrôle des installations occupées par des milices dans la ville orientale de Benghazi, au terme d’affrontements qui ont fait 11 morts et plus de 60 blessés.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, les milices se sont renforcées – se dotant d’arsenaux comprenant des armes automatiques, des grenades propulsées par fusée et des camionnettes équipées de mitrailleuses lourdes.
XS
SM
MD
LG