Liens d'accessibilité

Des Mau Mau peuvent poursuivre le gouvernement britannique


Jubilation à Londres suite à l'arrêt de la Haute cour de justice britannique

Jubilation à Londres suite à l'arrêt de la Haute cour de justice britannique

La Haute cour de justice britannique a autorisé vendredi trois Kenyans à poursuivre le gouvernement britannique pour des actes de torture pendant la rébellion anticoloniale Mau Mau.

Les trois Kenyans, Wambugu Wa Nyingi, Paulo Muoka Nzili et Jane Muthoni Mara, aujourd’hui âgés de 70 à 80 ans, affirment qu'ils ont été battus et agressés sexuellement par des officiers coloniaux britanniques qui tentaient de réprimer la rébellion des Mau Mau dans les années 1950.

Londres a tenté de bloquer le procès, arguant que la responsabilité des actes présumés a été transférée au gouvernement du Kenya à l'indépendance en 1963. Après avoir été débouté en 2011, Londres a alors évoqué la prescription pour une action civile, qui est de trois à six ans, selon le ministère des Affaires étrangères. Il fait valoir que trop de temps s'était écoulé pour aboutir à un procès équitable.

Le Royaume-Uni redoute de voir des milliers de Kényans, ou des ressortissants d'autres anciennes colonies, entamer des poursuites judiciaires similaires.
XS
SM
MD
LG