Liens d'accessibilité

Six jeunes Français tentés par le djihad au Mali condamnés


Des soldats maliens tirent dans Gao, 21 février 2013

Des soldats maliens tirent dans Gao, 21 février 2013

Le tribunal a prononcé des peines allant jusqu'à neuf ans de prison.

Six jeunes de banlieue parisienne, jugés pour avoir projeté de permettre à certains des membres de leur groupe de rejoindre des jihadistes au Mali, ont été condamnés vendredi à Paris

La peine la plus lourde a été prononcée contre un jeune homme de 25 ans ayant fait deux voyages de "repérage" en janvier et mars 2012. Il est sans doute mort en mars 2013 lors d'une attaque contre l'aéroport de Tombouctou, mais son décès n'a pas pu être confirmé de manière certaine.

Seul à comparaître détenu, Cédric Lobo, 29 ans, a écopé de six ans de prison. Ancien animateur à la mairie de Paris, ce jeune homme de 29 ans a été interpellé début août 2012 au Niger.

Aucune des explications qu'il a fournies au tribunal correctionnel de Paris ne sont crédibles, a estimé la magistrate du parquet, rappelant dans son réquisitoire qu'il avait fait expédier 88 kg de matériel à Niamey, "le parfait attirail du jihadiste".

Son avocate, Me Elise Arfi, a cependant souligné qu'il n'avait aucun contact avec des groupes opérationnels au Mali.

Selon le parquet, les prévenus faisaient partie d'un groupe de "six amis qui partagent les mêmes idées islamistes radicales".

Le chef du groupe, Sofiyan Ifren, 29 ans, a été condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l'épreuve. Le tribunal n'ayant pas décerné de mandat de dépôt à son encontre, après un an de détention provisoire, il a pu repartir libre.

Un autre membre du groupe qui avait voulu se rendre au Mali a été condamné à trois ans de prison dont un avec sursis et mise à l'épreuve, et deux autres à trois ans d'emprisonnement, dont la moitié avec sursis et mise à l'épreuve.

(Avec AFP)

XS
SM
MD
LG