Liens d'accessibilité

Des inondations spectaculaires dans le sud des Etats-Unis font trois morts


Un homme se fraie un chemin dans les eaux de crue à Hammond, en Louisiane, 11 mars 2016.

Un homme se fraie un chemin dans les eaux de crue à Hammond, en Louisiane, 11 mars 2016.

Des inondations spectaculaires et "sans précédent" frappent la Louisiane et le Mississippi, dans le sud des Etats-Unis où les secours sont à pied d'oeuvre, ont déploré samedi les autorités, les médias américains faisant état de trois morts.

Le gouverneur démocrate de Louisiane John Bel Edwards a qualifié samedi de "sans précédent" les torrents d'eau qui dévalent le sud de son Etat. Il avait déclaré l'état d'urgence dès vendredi en raison des fortes pluies attendues encore pendant plusieurs jours.

"Nous avons des niveaux records d'inondation le long des rivières et des ruisseaux", a-t-il affirmé en conférence de presse, demandant aux personnes qui ont été avisées d'évacuer la zone de quitter leurs maisons. Les riverains des zones concernées sont évacués dans des véhicules spéciaux, par bateaux ou par les airs, a poursuivi le gouverneur.

En tout, plus d'un millier de résidents ont été déplacés.

Un homme de 68 ans s'est noyé à près de 25 km de Baton Rouge en Louisiane et un autre est mort en tombant dans un fossé, emporté par les eaux, selon CNN qui cite la directrice des services d'urgences locaux, JoAnne Moreau.

Un troisième homme est décédé, vendredi, également en Louisiane, a confirmé à CNN un responsable des pompiers de l'Etat.

Les principales routes autour de Baton Rouge se trouvent sous les eaux et des habitants, pris au piège et réfugiés sur leur toit ou dans un arbre, ou encore embourbés dans leurs véhicules, ont été secourus.

"Nous connaissons l'une des pires tempêtes que nous n'avons jamais eue, avec des crues soudaines", a raconté Layton Ricks, président de la paroisse de Livingston dans les environs de Baton Rouge, au côté du gouverneur en conférence de presse.

Quelque 7.500 personnes étaient privées d'électricité vendredi soir, selon les autorités locales.

Ces inondations interviennent au moment où une grande vague de chaleur doublée d'un très fort taux d'humidité touche une partie des Etats-Unis, notamment sa côte nord-est pendant tout le week-end.

A New York et Philadelphie, deux agglomérations qui à elles seules comptent une dizaine de millions d'habitants, cette combinaison devrait faire grimper les températures ressenties jusqu'à 43 degrés Celsius, ont mis en garde les météorologues.

La grande majorité des habitations, bâtiments publics et autres centres commerciaux sont climatisés aux Etats-Unis mais les autorités ont quand même lancé un appel à la vigilance en particulier pour les personnes vulnérables, enfants, personnes âgées ou malades.

La vague de chaleur s'étend du sud-ouest de l'Ohio à la Virginie occidentale et touche aussi la capitale fédérale, Washington, et Boston, a expliqué à l'AFP David Roth, un météorologue de la Météo nationale.

Dallas, au Texas, Washington, une partie du New Jersey et Long Island pourraient battre un record de chaleur, a-t-il ajouté.

Certaines villes du Maryland et du Connecticut pourraient aussi battre des records samedi avant que la chaleur ne se dissipe dimanche et lundi, a précisé le météorologue.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG