Liens d'accessibilité

Des forces spéciales américaines affrontent des shebab en Somalie


Une photo de l'espion en chef des shebab, Mahad Karate. L'armée kenyane dit l'avoir tué dans un raid aérien en Somalie le 18 février 2016.

Une photo de l'espion en chef des shebab, Mahad Karate. L'armée kenyane dit l'avoir tué dans un raid aérien en Somalie le 18 février 2016.

Des forces spéciales américaines ont affronté jeudi des rebelles shebab, se battant aux côtés de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) contre les extrémistes islamiques proches d'Al-Qaïda.

Cinq combattants shebab ont été tués dans cet affrontement qui a eu lieu dans le sud du pays, à l'ouest de Mogadiscio, selon un responsable américain de la défense.

Aucune perte humaine ou blessure n'a été rapportée du côté américain et de la force africaine, en l'occurrence des troupes ougandaises, a-t-il indiqué.

Les soldats américains ont effectué "des tirs défensifs" parce qu'il y avait une "menace imminente" contre les troupes ougandaises qui menaient une opération contre un barrage routier des shebab, selon ce responsable.

Une cinquantaine de militaires américains sont en Somalie, pour l'essentiel des forces spéciales formées à la lutte antiterroriste. Elles mettent notamment des hélicoptères à disposition des forces locales.

Les shebab ont juré la perte du gouvernement central de Somalie, soutenu à bout de bras par la communauté internationale et défendu par l'Amisom, forte de 22.000 hommes.

Bénéficiant de la fragilité du gouvernement central et de l'apathie de la force internationale, ils multiplient les attaques de grande ampleur depuis le début de l'année.

Les shebab ont indiqué cette semaine avoir repoussé une attaque impliquant des forces spéciales américaines et leurs appareils dans la ville de Toratorow, à 60 kilomètres au sud de Mogadiscio.

Les Etats-Unis mènent également régulièrement des frappes aériennes par avions et drones contre les shebab. Début mars, le Pentagone a affirmé avoir tué près de 150 militants dans un bombardement à 200 kilomètres au nord de Mogadiscio.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG