Liens d'accessibilité

63 femmes s’échappent de la captivité de Boko Haram


Une vue de quelques femmes et jeunes filles qui se sont échappées du camp de Boko Haram

Une vue de quelques femmes et jeunes filles qui se sont échappées du camp de Boko Haram

Les prisonnières ont fui vendredi après le départ des islamistes de leur camp pour attaquer une caserne militaire et une brigade de police dans la ville de Damboa.

La fuite a été confirmée par une source sécuritaire à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno. La moitié des femmes ont pu regagner leurs foyers, tandis que les autres étaient sous la protection de soldats dans la ville de Gulak.

Ces femmes et jeunes filles ont été enlevées le 18 juin lors d’une attaque perpétrée par Boko Haram dans le village de Kummabza dans l'Etat de Borno.

L’attaque avait fait 30 morts et le village avait été brûlé et rasé. Boko Haram retient toujours en captivité plus de 200 lycéennes enlevées en avril dans la ville de Chibok.

XS
SM
MD
LG